Logo

Dénatalité, pénuries de main-d’œuvre et immigration massive

À l’époque de notre légendaire « revanche des berceaux », les enfants que le Québec comptait en surnombre lui cachaient l’importance de l’immigration, un pouvoir partagé qu’il a abandonné au Gouvernement fédéral pendant un siècle (1867-1968). De nos jours, c’est l’inverse qui se produit. Croyant désormais que tout dépend de l’immigration internationale, le Québec se montre, depuis bientôt 50 ans, indifférent au cumul des naissances manquantes qui auraient été nécessaires pour assurer à long terme le remplacement des générations.

Template Design © Joomla Templates | GavickPro. All rights reserved.